English

Type III,
Anodisation Dure (HCA)

L’objectif premier de ce procédé est l’obtention d’une couche dure, résistante à l’abrasion. Elle est obtenue en utilisant un électrolyte d’acide sulfurique à basse température, avec une tension et une densité de courant élevées.

Anodisation dure

Cette anodisation offre la plus haute résistance à l'usure par frottement. Elle garantit aussi une très bonne isolation électrique (800V/mil) et est plus épaisse et plus dense que l'anodisation sulfurique, avec une épaisseur totale de .002 "-. 004" (50% incluse dans le substrat, 50% au dessus du substrat).
Les dimensions de ce procédé vont changer et doivent être considérées à l'étape de la conception. Il est compatible avec les alliages 5000 à 7000, informez-vous pour les cas particuliers. La dureté de la couche anodique s'élève jusqu'à 60-70 Rc et sa couleur naturelle varie de charbon à bronze foncé tout dépendant de l'alliage (peut être colorié en noir seulement).

Ce procédé est recommandé pour toute pièce en aluminium propice à une usure extrême ou à demeurer dans des environnements corrosifs. Peut être utilisé pour reconstruire une surface usée ou reconstruire une erreur d'usinage à la dimension voulue.

Veuillez noter que ce procédé est plus dispendieux que les autres types.

Avantages

Résistance à l'usure améliorée : Le revêtement est plus dur que l'acier outil.
Tout comme les autres types d'anodisation, celui-ci est non-conducteur. La seule couleur applicable est noir, mais il peut être meulé, poli, ou alésé. Peut aussi servir à réparer des surfaces usées sur l'aluminium.

Application

Parfait pour des vannes, pistons, pièces coulissantes, rails, glissières, autant que pour l'outillage, les mécanismes d'articulation, les engrenages, les cames, les rotules ou les plaques d'isolation.


Acide Chromique

Type I, Anodisation Acide Chromique (CAA)

Premier type d'anodisation commercial, largement répandu en aéronautique et en défense. Ce procédé minimise la fatigue du métal et est compatible avec plusieurs alliages d'aluminium.

Acide sulfurique

Type II, Anodisation Acide Sulfurique (SAA)

Type d'anodisation le plus répandu, ce procédé produira soit une surface décorative, soit une surface protectrice avec une durabilité supérieure à celle des surfaces traités avec le type I. L'anodisation sulfurique offre, au minimum, 336 heures de 5% de résistance au éclat de sel par ASTM B117.

Borique sulfurisée

BAC 5632 / MIL-A-8625 Anodisation Borique Sulfurisée

Développé par Aéronautique Boeing en tant qu'alternatif sans chrome au type I, pour des pièces dont la soumission à la fatigue n'est pas critique. L'adhésion à la peinture est égale ou même supérieure à celle du Type I et ce type d'anodisation offre une protection face à la corrosion.